Tiwaz et le rapport au Guerrier

Qu’est-ce qu’un guerrier ? À vrai dire on pourrait pérorer là-dessus pendant des années en en rajoutant des couches, que personne ne tomberait d’accord.

Cependant, je voudrais éclaircir certaines choses, car cela me semble nécessaire.

Est-ce qu’un guerrier c’est fort ? Oui et non. Pas nécessairement. Ce n’est pas la force qui caractérise le fait d’être guerrier ou pas. C’est comme dans tout, il y a des forts et des moins forts. Posons la question à l’inverse en demandant si un guerrier est faible et je répondrais non.

Est-ce qu’un vrai guerrier c’est quelqu’un qui protège ? Oui et non. Pas nécessairement. Un guerrier ça se bat, ça fait mal, ça tue aussi parfois. Est-ce que ça protège ? C’est une autre question. C’est la personne concernée et le point de vue que l’on porte qui donne ce genre de considération. Ce qui est sûr, c’est qu’un guerrier ce n’est pas qu’un bouclier. Pour ceux qui comme moi ont eu l’occasion de faire du combat à l’épée et au bouclier, on se rend compte assez vite de quelques petites choses : le bouclier il s’en prend plein la gueule, le bouclier n’a pas une durée de vie infinie et plus il prend des coups et moins il sert à quelque chose parce qu’un bouclier en mauvais état est dangereux. Au niveau d’un être humain c’est pareil. Ça ne sert à rien d’être juste un rempart et de vouloir ne plus sentir la douleur. On prend le coup quand même, on subit des dégâts pareil. Et il y a toujours un coup de trop, qui vient toujours plus vite qu’on ne croit.

Est-ce qu’un vrai guerrier, c’est quelqu’un qui se bat pour une cause et qui n’est pas plein de haine ? Oui et non. Pas nécessairement. Être un guerrier c’est un fait, pas une qualité. Certains guerriers sont plein de haine et de colère, d’autres pleins d’idéaux. Ce n’est pas parce que ce sont des guerriers mais parce que ce sont des êtres humains.

Je crois pertinent un moment d’oublier le fantasme guerrier, d’encenser ça comme s’il y avait une espèce de valeur suprême derrière. Guerrier c’est un état d’esprit, en même temps qu’un état physique et mental. Ça ne veut pas dire que c’est un état permanent. C’est juste qu’à un moment, le guerrier ou la guerrière, je ne l’ai pas mentionné plus tôt mais ce n’est bien entendu pas une question de sexe, se lève, prend ses armes, et va se battre, qu’elle qu’en soit la raison, car celle-ci lui appartient. Ça peut être par devoir, par envie, par ras-le-bol, peu importe.

Depuis quelques temps déjà, j’ai coutume de dire : « la route est simple à suivre : c’est toujours tout droit ». Pour moi c’est aussi ça le dessin de la rune Tiwaz. Le guerrier se lève et il marche en avant. Peu importe ce qui se passe, une fois décidé, il va se battre. Tiwaz c’est aussi la blessure, celle qu’on reçoit de la vie, celle qu’on reçoit dans le dos, celle qu’on reçoit dans le cœur, celle qu’on reçoit au combat. Il me semble que dans tous les cas, cette blessure est une leçon qu’il faut apprendre de la bonne manière. Il ne s’agit pas de se renforcer pour devenir insensible ou de faire de la bravade en serrant les dents et en résistant. Il s’agit de comprendre pourquoi on a pris un coup, et d’apprendre à ce que ça ne se reproduise plus. On ne survit pas en surmontant la douleur : on survit en ne se faisant pas blesser une deuxième fois au même endroit, ou de préférence en ne se faisant pas blesser du tout. Il faut accepter cette douleur et accepter qu’on en aura d’autres. Le guerrier parfait qui ne se fait pas toucher n’existe pas.

Alors Tiwaz, représente bien cette logique : marcher en avant en acceptant l’idée que de toute façon on prendra des coups, qu’on doit s’améliorer pour ne plus prendre les mêmes coups et toujours se décider à marcher vers notre objectif. Parce qu’il n’y a jamais de fin, après une bataille survient une autre, une conquête, un objectif, et c’est aussi ce que nous enseigne la légende du Valhalla : c’est ce qui rend ces guerriers toujours vivants, même après leur mort.

 

Publicités

2 responses to “Tiwaz et le rapport au Guerrier

  • Valiel Elentári

    A reblogué ceci sur L'Antre de Morriganet a ajouté:
    C’est avec plaisir que je vous partage ici un article /en français/ sur la question du guerrier ! Je me retrouve beaucoup dedans. Voici donc du grain à moudre pour compléter le sanctuaire.

  • Vincent

    Merci, c’est un très bel article. J’y retiens vraiment cela, qui est si bien dit « Il s’agit de comprendre pourquoi on a pris un coup, et d’apprendre à ce que ça ne se reproduise plus ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :